Plumes et parures

La plume est un matériau facile à collecter, durable et doté de couleurs éclatantes, en particulier s’agissant des oiseaux mâles, ainsi parés pour séduire les femelles lors des parades amoureuses.

A l’époque des sociétés primitives, le mystère de l’oiseau, créature dotée du pouvoir voler, fascine déjà l’être humain. Partout dans le monde, l’homme lui associe des pouvoirs et des croyances.

La plume est alors soigneusement collectée afin de créer des ornements, surtout  masculins, qui expriment, aux yeux de tous et grâce à une symbolique partagée, le prestige personnel de son porteur.

La coiffe ornée de plumes renseigne ainsi sur la bravoure du guerrier, son pouvoir spirituel (chaman, chef) ou son rang social dans la société…et c’est encore le cas jusqu’à nos jours si l’on pense aux uniformes de parade de certaines armées: à chaque rang de la hiérarchie, son plumet distinctif !

La plume trouve aussi des usages plus utilitaires: armes de chasse, leurres de pêche, exploitation du duvet, médecine traditionnelle, écriture …

Si pendant longtemps, la plume est donc surtout réservée aux parures masculines, elle se féminise plus tardivement.

Ainsi l’histoire a gardé le souvenir des dépenses somptuaires de Marie Antoinette pour acquérir de splendides plumes d’autruche ! Hommes et femmes usent alors pareillement des ornements décoratifs les plus extravagants. L’importation de plumes exotiques est rendue possible grâce au développement des échanges commerciaux mondiaux.

La plumasserie en occident connait alors un développement considérable.  En France, au 16ème siècle, les travailleurs de la plume se regroupent au sein de la “Corporation des plumassiers-panachers-bouquetiers-enjoliveurs de Paris”. 

Ce n’est que plus tardivement, à partir du 19ème siècle, que la plume devient l’apanage exclusif des femmes, la mode masculine ayant définitivement adopté un costume plus sobre, influencé par le protestantisme anglais et caractéristique de l’homme d’affaire issu de la bourgeoisie.

La plume devenue féminine, c’est alors surtout du pouvoir de séduction qu’il s’agit … quoique la richesse de la parure ne manque pas de renseigner sur la situation financière de l’époux et son rang dans la société bourgeoise !

Son pouvoir d’attraction tient à sa légèreté, sa couleur, sa douceur caressante et sa capacité à bouger gracieusement au moindre souffle d’air. Ces attributs, traditionnellement associés aux femmes, restent présents à l’esprit lorsque la plume est représentée, notamment en haute joaillerie, à grands renforts de pierres précieuses.

La qualité esthétique ayant supplanté le symbole, la plume se dote au passage d’un petit quelque chose d’érotique qui assure, encore aujourd’hui, sa présence dans la représentation d’une féminité exacerbée, voire carrément frivole.

 

Aujourd’hui encore, la plume est très présente dans la mode ou la déco, sous la forme de motifs stylisés, dans un esprit bohème ou ethnique, ou sous sa forme naturelle. 

Cliquez sur les photos pour découvrir les légendes ou les sites sources


Portrait d'une créatrice passionnée par son métier, la conception et la fabrication de bijoux et accessoires ornés de plumes 

Portrait of a designer passionate about her craft, the design and manufacture of jewelry and accessories ornamented with feathers