Arts Premiers, formes et plumes

Fascinée par les Arts Premiers, j'ai profité du mois d'août, où comme chacun sait Paris est plus cool, pour retourner au musée du Quai Branly. J'aime tout dans ce musée: le jardin (comme il a poussé !), la colonne centrale qui abrite la réserve des instruments de musique, le cheminement en spirale du rdc aux étages où "s'écoule" la rivière des mots, la scénographie en forme de serpent, les lumières intimes et chaleureuses, qui entretiennent le mystère des premières croyances humaines.Je démarre toujours par l'Océanie, fabuleuse forêt de totems géants, de pirogues rituelles, de masques étranges ou effrayants (le masque du collecteur d'offrandes vaut le détour !). Les parures de cheveux retiennent mon attention car les peignes sont d'une simplicité de forme éblouissante. Des plumes sont présentes, de ci de là, en ornementation ou en forme de cordon de monnaie d'échange ! Vient ensuite l'Australie, avec ses pigments terreux patiemment appliqués sur des écorces pour former de fantastiques motifs ancestraux. Puis l'Afrique, terre des premiers hommes. Un mégalithe monumental de basalte marque un tournant, mais dans le gigantisme, il y a aussi des robes de 3 mètres de haut dont se paraient les femmes jordaniennes. L'Asie m'inspire moins d'extase, je suis faite ainsi. Enfin, l'Amérique m'offre la fascination de ses parures amazonienne, qui m'ont poussée tout droit à vouloir exercer mon fabuleux métier de bijoutière plumassière ! Merci les Arts premiers pour la beauté simple de vos oeuvres...


Portrait d'une créatrice passionnée par son métier, la conception et la fabrication de bijoux et accessoires ornés de plumes 

Portrait of a designer passionate about her craft, the design and manufacture of jewelry and accessories ornamented with feathers